Informatique Outaouais

Informatique Outaouais

Demandez-nous ce que vous avez besoin.

From the blog

Le patron d’Apple en fan de l’Europe… pour les données personnelles

Tim Cook est en tournée européenne. Hier, il a fait une halte à Bruxelles en Belgique. Pas une convocation, mais une invitation à la 40e conférence mondiale des commissaires à la protection des données et à la vie privée. Chaque année, cette conférence réunit les autorités et commissaires à la protection des données et à la vie privée.

À cette occasion, le patron d’Apple s’est montré particulièrement élogieux envers les institutions européennes et ce qu’il a qualifié de succès dans la mise en œuvre du Règlement général sur la protection des données (RGPD) qui est entré en vigueur le 25 mai.  » Il est temps que le reste du monde – y compris mon pays d’origine – suive votre exemple. « 

Au cours d’un discours d’une vingtaine de minutes, Tim Cook a dénoncé ce qu’il a qualifié de complexe industriel des données.  » Nos propres informations, du quotidien ou plus profondément personnelles, sont utilisées contre nous avec une efficacité militaire. « 

 » Chaque jour, des milliards de dollars changent de mains et d’innombrables décisions sont prises en fonction de nos goûts, nos amis et familles, nos relations et conversations, nos désirs et craintes, nos espoirs et rêves. Ces bouts de données, assez inoffensifs en soi, sont soigneusement assemblés, synthétisés, échangés et vendus. Poussé à l’extrême, ce processus crée un profil numérique durable et permet à des entreprises de vous connaître mieux que vous ne vous connaissez vous-même. « 

Certes, le patron d’Apple ne cite pas de noms. Toutefois, c’est assez implicite dans la guerre ouverte livrée à Facebook et Google. Amazon peut tout aussi bien être mis dans le même panier. Au contraire, Apple se veut être vertueux pour tout ce qui concerne les données personnelles et Tim Cook clame (encore) que le droit à la vie privée est un droit fondamental.

Cette posture d’Apple n’est pas nouvelle. Elle est rabâchée et est suivie de faits dans par exemple des mesures contre le pistage avec Safari, le chiffrement des données, l’enclave sécurisée de l’iPhone, le machine learning en local sur l’appareil, la confidentialité différentielle pour noyer des données dans des millions d’autres afin de n’avoir que des modèles généraux à exploiter sans possibilité de remonter à un utilisateur.

Il y a pourtant aussi quelques contradictions, comme au niveau de la portabilité des données où Apple n’est pas encore exemplaire. En outre, si Google est implicitement visé, cela n’empêche pas Apple d’avoir un juteux contrat avec la firme de Mountain View afin que son moteur de recherche soit celui par défaut dans Safari et Siri.

Même si le positionnement d’Apple peut avoir une part de sincérité, c’est évidement aussi un argument commercial pour ses produits souvent onéreux. Par ailleurs, si Tim Cook loue l’Europe avec le RGPD, il est beaucoup moins sensible aux remontrances européennes pour des optimisations fiscales et le peu d’impôts payés. Un point commun avec Google, Facebook et Amazon cette fois-ci…

https://www.generation-nt.com/apple-tim-cook-protection-donnees-personelles-europe-actualite-1958760.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *