Informatique Outaouais

Informatique Outaouais

Demandez-nous ce que vous avez besoin.

From the blog

Le CERN abandonne Microsoft et adopte le logiciel libre

Le CERN, l’un des organismes scientifiques les plus conséquents au monde, vient ainsi d’annoncer tirer un trait sur les logiciels propriétaires de Microsoft dans le but de se tourner vers des initiatives open source.

LHC

Le LHC (grand collisionneur de hadrons) sera désormais piloté non plus par Windows, mais grâce à des logiciels open source. Le CERN s’est lancé il y a un an déjà dans le projet baptisé MAlt (Microsoft Alternatives) visant à se détourner des solutions logicielles fournies par Microsoft. L’objectif n’est pas politique, mais surtout économique : à la clé, ce sont des millions d’euros d’économisés.

Le projet fait écho à un changement de stratégie de Microsoft. Pendant des années, le CERN et ses partenaires profitaient du statut académique de l’organisme pour profiter de tarifs avantageux auprès de Microsoft. Mais Microsoft a récemment révoqué ce statut au CERN, avec pour effet de multiplier par 10 le cout des licences, ce qui rend les frais liés aux logiciels difficilement supportables pour l’organisme scientifique et qui plus est, difficilement justifiables au regard de la multiplication des initiatives libres et gratuites disponibles.

Windows 7

Par ailleurs, le CERN souhaite également se détacher des « risques liés à des conditions commerciales non durables ». Malgré tout, la bascule vers les alternatives reste soumise à un cahier des charges strict, notamment pour garantir la continuité du fonctionnement des différents départements tout en assurant la protection des données.

La migration se fait par étapes, le premier service à être concerné par cette bascule est le client mail pour le service informatique ainsi que la messagerie Skype for Business. Sur les bases de l’open source, le CERN met également à contribution ses experts pour développer ses propres logiciels avec des formations pour les utilisateurs finaux.

Si la migration se montrera délicate dans les premiers temps, le CERN pourrait profiter d’un intérêt bien plus important encore de cette bascule vers l’open source : disposer de logiciels optimisés et parfaitement adaptés aux besoins de chaque partenaire.

https://www.generation-nt.com/cern-abandonne-microsoft-adoption-logiciel-libre-actualite-1965921.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *