Informatique Outaouais

Informatique Outaouais

Demandez-nous ce que vous avez besoin.

From the blog

Lanceur réutilisable : troisième essai pour la société chinoise LinkSpace

Avec OneSpace, LandScape ou encore i-Space, LinkSpace fait partie de ces sociétés du spatial chinois privé qui ambitionnent de se positionner sur le marché du lancement de petits satellites via des microlanceurs.

Grâce à son démonstrateur RLV-T5, LinkSpace vient de réussir son troisième essai cette année d’une fusée réutilisable.

En mars puis avril, RLV-T5 avait décollé à 20 mètres puis 40 mètres du sol. Depuis un pas de tir dans un désert de la province du Qinghai, la fusée réutilisable a cette fois-ci volé à une altitude de 300 m avant de revenir se poser une cinquantaine de secondes après le décollage.

LinkSpace avance ainsi encore un peu plus dans sa quête d’un microlanceur orbital réutilisable. L’année prochaine, il s’agira de lancer la nouvelle génération RLV-T16 capable d’atteindre une altitude de 150 km.

Lors de l’essai, la fusée RLV-T5 de 8,1 m de long et de 1,5 tonne a effectué son décollage et son atterrissage à la verticale avec une déviation de 7 cm sur la zone prévue.

Sur son site, LinkSpace dit viser le transport de 200 kg de charge utile pour un placement sur une orbite héliosynchrone. D’après Reuters, un lancement réutilisable ne serait facturé pas plus de 30 millions de yuans, soit près de 3,8 millions d’euros (4,25 M$).

Avec son programme SmallSat Rideshare récemment annoncé, Space a cassé les prix pour les lancements de petits satellites sur Falcon 9 et reste compétitif, même par rapport à LinkSpace.

https://www.generation-nt.com/lanceur-reutilisable-linkspace-chine-actualite-1967547.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *